Prise en soins de personnes âgées : quelle téléassistance choisir ?

AccueilConseils en tout genrePrise en soins de personnes âgées : quelle téléassistance choisir ?

La téléassistance est une solution qui favorise le maintien à domicile des personnes âgées. Il s’agit d’une mesure de sécurité qui permet de suivre ces derniers et de leur apporter de l’aide en temps réel. Cependant, tous les types de téléassistance n’offrent pas les mêmes avantages. D’où la nécessité d’étudier chaque offre.

La téléassistance traditionnelle

Encore appelée téléassistance classique, elle est le type de téléassistance le plus connu et le plus apprécié. Son fonctionnement repose sur un émetteur placé dans un médaillon, une montre ou un bracelet. L’un ou l’autre des outils utilisés est doté d’un bouton pour donner une alerte sur une portée d’environ 100 mètres. Il suffit d’une simple pression sur le bouton pour que le centre d’assistance établisse un contact avec la personne âgée. Un boitier vocal est également mis à la disposition de cette dernière pour lui permettre de communiquer en cas de besoin.

Ce type de téléassistance est privilégié pour sa simplicité d’utilisation et la réactivité impressionnante des téléacteurs. C’est aussi une solution moins coûteuse qui s’adapte facilement aux besoins des personnes âgées.

La téléassistance mobile

La téléassistance mobile se présente comme une version revue et améliorée de la téléassistance classique. C’est à juste titre qu’elle est aussi qualifiée de téléassistance intelligente. Ici, les dispositifs utilisés sont des appareils mobiles comme un téléphone portable ou une montre. Ces derniers sont intégrés d’un système de géolocalisation GSM et GPS et d’un capteur de mouvement.

Tous les mouvements du sénior sont ainsi suivis à l’intérieur comme à l’extérieur. Pour cela, il est important que la personne âgée ait toujours son dispositif sur lui. La téléassistance mobile permet aussi de détecter les chutes lourdes et les alertes sont transmises par des opérateurs certifiés.

La téléassistance médicalisée

La téléassistance médicalisée possède le même fonctionnement que les deux voisines présentées ci-dessus. Elle fait intervenir un plateau d’assistance médicalisée qui permet aux personnes âgées de bénéficier de secours en cas de problème. Aussi, un médecin du centre d’assistance est mis à la disposition de la personne assistée pour les éventuels soucis de santé.

Ici également, un appareil est installé au domicile de la personne âgée et connecté à une montre, un bracelet ou un collier. L’appareil dispose d’un bouton qui permet de lancer un appel d’urgence. On retrouve également un transmetteur équipé de micro et de haut-parleur reliés à des prises électriques et téléphoniques. Ce type de téléassistance permet de renforcer la sécurité des personnes dépendantes et de rapidement prévenir leurs proches en cas d’urgence.

La visio-assistance

La visio-assistance est une forme de téléassistance qui se fait à travers une vidéo surveillance. C’est une alternative pour optimiser quotidiennement la sécurité des personnes dépendantes. Son fonctionnement consiste à mettre à la disposition des personnes âgées une caméra reliée à une télévision. On distingue également un boitier d’alerte qui permet d’entrer en contact avec une équipe d’assistance disponible 24 h/24.

Un autre avantage et pas des moindres de ce type de téléassistance est la tranquillité d’esprit qu’elle apporte aux proches. Ces derniers pourront désormais suivre en temps réel leurs parents séniors.

En bref, il existe différentes formes de téléassistance répondant aux besoins de prise en soins des personnes âgées. Le choix idéal est celui qui apporte un niveau de sécurité et de confort optimal autant aux séniors qu’à leur entourage.

Comment choisir le système de télésurveillance sénior ? 

Vous venez de découvrir les principales offres qui existent sur le marché actuel, afin de favoriser le maintien à domicile des séniors le plus longtemps possible et dans les meilleures conditions. Maintenant, le choix peut ne pas être évident pour vous. Alors comment choisir entre une téléassistance par médaillon ou un système de vidéo bienveillance, comme vous pourrez le découvrir ici https://www.myscutum.fr/teleassistance/alarme-personnes-agees/ ?

L’autonomie de la personne 

Cela parait évident, mais tous les séniors n’ont pas les mêmes besoins. Attention cependant, ces besoins peuvent changer avec le temps. Il convient donc de réactualiser si cela s’avérait nécessaire. 

  • Pour une personne isolée qui a besoin d’être rassurée, le port d’un bracelet ou d’un médaillon sera suffisant. Cela lui permet de savoir qu’elle peut joindre quelqu’un très simplement en appuyant sur le bouton, et cela, quel que soit l’endroit où elle se trouve dans son logement. 5 % des déclenchements des alarmes sont liés à une angoisse ou un besoin de parler. Attention, si la personne âgée possède un jardin, il faut penser à vérifier que le dispositif capte aussi à l’extérieur et à quelle distance du boitier émetteur.
  • Dès lors que la personne est sujette aux chutes, il est préférable de choisir un dispositif incluant la détection des chutes lourdes. Si en cas de simple glissade (sans réussir pour autant à se remettre debout seul), la personne peut appuyer sur le bouton, il n’en est pas de même en cas de malaise ou de perte de connaissance suite à la chute. 
  • Si la personne présente des troubles neurologiques, à type de perte de l’orientation ou de la mémoire, il vaut mieux envisager le système de géolocalisation. Attention, il existe des téléphones connectés et des montres connectées. Ces dernières semblent plus adaptées, dans le sens où la personne n’aura pas à y penser. Sa montre sera tout simplement à son poignet. Il suffira de la charger en présence d’un tiers, comme une aide ménagère par exemple. 
  • Si vous avez besoin d’être encore plus rassurée, il vous reste l’option du système vidéo. Libre à vous d’installer des caméras dans les pièces de votre choix (voire l’extérieur) ou des endroits stratégiques, comme l’escalier ou la porte d’entrée. Dans le cas de la porte d’entrée, vous pouvez programmer une plage horaire où la personne n’est pas censée s’y trouver, comme la nuit. Ainsi, vous serez averti en cas d’anomalie. La vidéo permet également de converser avec la personne ou de veiller à la prise des repas tout en étant à distance. 

La présence d’un tiers 

Même si la personne âgée présente une forte baisse de son autonomie, si elle ne vit pas seule, vous n’aurez pas forcément besoin d’un système avec surveillance vidéo. Dans le cas où c’est le risque de chute qui  prime, le médaillon avec détecteur sera suffisant. Si des troubles de la mémoire sont présents, la géolocalisation peut être retenue, si un autre aidant ne peut prendre le relai.

L’inverse est également vrai. Une personne qui a encore de l’autonomie peut ressentir le besoin d’avoir un système vidéo, pour se sentir moins seule et converser en image avec vous. 

Le logement 

Ce dernier critère a également son importance. Nous avons déjà évoqué la présence d’un extérieur, terrasse ou jardin, pour vérifier que le dispositif capte bien dehors. Maintenant, vous devez aussi prendre en compte la connectivité du logement. Si la personne ne peut pas être connectée à internet, vous allez être plus limité dans les choix. Pensez donc à regarder ce que l’opérateur demande pour la connexion. Suivant la surveillance choisie, vous pouvez avoir besoin d’une simple ligne téléphonique, d’un réseau 4G ou d’un wifi.